Connexion / Inscription
[(|non)
Marques & Distilleries Le Blog Carte
] Menu

Accueil > Les Marques > Santiago de Cuba

Santiago de Cuba Pays : Cuba Site Internet
Présentation

Plus qu’aucun autre rhum cubain, Santiago de Cuba est resté fidèle à ses origines. C’est sans doute pourquoi il est considéré par la plupart des cubains comme étant le meilleur rhum de Cuba.
Ces rhums sont fabriqué à partir de mélasse de canne à sucre cultivées dans le sol fertile et le luxuriant microclimat du bassin de la Sierra Maestra. Ils sont ensuite mûris dans de très anciens fûts de chêne blanc, certains datant du début du 20e siècle.

Santiago de Cuba se targue d’être un cadre unique et un authentique trésor cubain. Nommé d’après la ville dans laquelle le processus de création du rhum léger a été inventé, la distilerie Santiago de Cuba est largement connu comme "La Cuna del ron ligero" : le berceau du rhum léger.

Après la révolution cubaine en 1959, les fabriques de la région de la Sierra Maestra ont été nationalisées et une consolidation a été opérée, permettant ainsi à Santiago de Cuba (anciennement Cuba Matusalem) de s’appuyer sur un patrimoine et une expertise inégalées.
Le goût et le caractère distinct de ces rhums est en partie lié à sa localisation unique et au patrimoine culturel cubain qui remonte à la fondation de la ville elle-même.

Le secret de la distillerie Santiago de Cuba

Depuis l’époque de sa fondation, des légendes ont courues pour expliquer l’exceptionnelle qualité du rhum de Santiagio de Cuba.

L’une d’elle attribuerait cela au passage des wagons, lourdement chargés de canne à sucre, sur la voie de chemin-de-fer voisine. L’histoire continue en expliquant que les micro-vibrations provoquées par le passage des trains remueraient doucement les fûts, améliorant ainsi le vieillissement du rhum.

Sans remettre en cause le romantisme de la mythologie cubaine, le vrai secret de ces vieux rhums réside dans le savoir-faire des Maestros Roneros tels que Alfonsino Matamaros, Mariano Lavigne et Humberto Corona. Ce sont ces hommes qui continuent à pratiquer leur art, qui protègent la "bactérie à vieillir le rhum" comme c’est appelé ici et surtout qui perpétuent le savoir accumulé sur de nombreuses générations. Les trains eux, continuent de passer à côté.

Soumettre une modification

Les bouteilles de la marque

Santiago de Cuba



Newsletter

Inscrivez-vous...

pour être informé des mises à jour du site
et de son actualité.

Votre adresse mail ne sera transmise à aucun tiers !