Connexion / Inscription
[(|non)
Marques & Distilleries Le Blog Carte
] Menu

Monymusk
Mezan ou Moon Import ? lundi 2 mars 2015, par Référence Rhum | Lu 416 fois
A

Aujourd’hui, petite confrontation entre deux bouteilles qui ont, sur le papier, beaucoup de similitudes …

Nous allons directement au pays du reggae, du Push Car et des hommes les plus rapides de la planète ! Mais aussi de Long Pond, Hampden, Appleton, Worthy Park et surtout Monymusk… car c’est bien cette distillerie qui sera sur la planche ce soir !

La Monymusk Sugar Factory se trouve à environ une heure de Kingston en plein sud de l’île. La distillerie possède deux moyens de distillation, des colonnes ainsi que des pot still, qui jusqu’en 2011 ont produit du distillat essentiellement pour Diageo, mais aussi pour tout un chacun capable d’allonger quelques billets. La recrudescence des embouteilleurs indépendants a fait les heures de gloire de Monymusk, si bien qu’en 2011 elle décide de lancer sa propre marque.

Deux purs jus de canne ! Ce soir à ma gauche : Mezan Monymusk 2003, mis en bouteille en 2014 soit 11 ans. Pas de coloration, pas d’ajout de sucre et une légère filtration. A ma droite : un embouteillage de chez Moon Import Monymusk 11 ans, toujours pas de coloration, d’ajout de sucre mais une légère filtration. Les deux annoncent un Single Cask, donc impossible d’imaginer un même lot. De plus, l’embouteillage Moon Import était déjà Sold Out alors que Mezan se lançait sur le marché. Seule grosse différence, la réduction… 40% pour Mezan , 46% pour M.I.

La couleur :
Bon, là on joue dans la même cour. Un jaune pâle, très pâle, des reflets blancs pour les deux flacons. Un léger voile sur le Mezan qui le rend peut être un poil moins brillant mais sinon rien de particulier. Il est toujours rassurant de voir des couleurs pâles, même après 10 ans. L’ajout de E150 n’est donc pas à l’ordre du jour et vraiment pas obligatoire pour profiter d’une belle quille. Il est bon de noter que les deux distillats ont vieilli au pays du whisky.

Le nez :
Commençons avec le Mezan. Un nez très élégant, aucune agression, aucun ester n’irritent mes récepteurs olfactifs. Des notes de banane bien mûre, de pomme granny smith, de cassonade fraiche, pomme cuite au four ainsi que quelques touches de coco qui viennent trahir le fut qui l’a accompagné pendant 11 années.
En ce qui concerne le Moon Import, tout de suite c’est un peu plus racé, moins dandy, plus bûcheron. Des arômes de pommes caramélisées, de tatin cuite longuement. Des notes plus fruitées, passion, goyave, même si la compote de pommes revient toujours. Les arômes sont à la fois plus nombreux mais bien moins définis. Un très léger vernis (malgré une demi heure de repos) vient troubler un peu la netteté des arômes.

La bouche :
Ce qui est génial avec Mezan c’est cette bouche très ronde, très souple, absolument pas dure, capable de convaincre un amateur de mélasse bien sucrée qui ne jure que par la douceur. Une texture fluide, mais de la gourmandise, beaucoup de gourmandise. Une finale bien sèche (pas super longue mais bon 40% seulement). Des notes herbacées, de canne fraiche, et une petite pointe citronnée. Assez différente du nez mais bien sympathique.

Moon Import c’est tout de suite plus dynamique mais aussi beaucoup plus gras. Toujours cette rondeur qui est assez récurrente sur les jamaïquains (je n’ai pas dit les jamaïquaines hein !) Beaucoup plus de volume que le Mezan mais aussi plus de chevaux sous le capot. Aromatiquement, on reste sur le registre de la pomme et on retrouve bien le profil olfactif, pas de surprise, ni bonne ni mauvaise. En tout cas c’est long !

Pour finir, deux flacons qui ont un air de famille. Deux frères qui ont chacun évolué différemment. Un fils modèle et un Bad Boy... A vous de choisir.

Pourquoi pas à déguster sur un dessert aux Pommes (vous l’avez bien compris), mais aussi comme moi ce soir avec de bonnes crêpes, confiture de pomme / coing et chantilly à gogo.

Mezan environ 50€, Moon Import, Sold Out malheureusement, mais encore trouvable pour 75 € en boutique pour celui qui prendra la peine de fouiller un peu.

Florent Caston

Instagram

Newsletter

Derniers commentaires

La Favorite

FLIBUSTE - 1980

Par Olivier | 10 juillet 2018
Bonjour Votre bouteille est elle toujours en vente te ?

J.Bally

Millésime 1924

Par Guillemette Le Dily | 27 mai 2018
J’ai la même mais avec une étiquette comme neuve. Pouvez-vous me donner son prix ? Merci d’avance Cordialement Guillemette

La Favorite

FLIBUSTE - 33 ans d’âge

Par Damien | 14 mai 2018
Bonjour je souhaite vendre une bouteille identique numérotée 47631 Quelle est la cote ? Merci

Newsletter

Inscrivez-vous...

pour être informé des mises à jour du site
et de son actualité.

Votre adresse mail ne sera transmise à aucun tiers !