Connexion / Inscription
[(|non)
Marques & Distilleries Le Blog Carte
] Menu

Fighting Spirit Gold, Cuvée Caribaea et 3 Tour de l’Or
de Chantal Comte mercredi 3 mai 2017, par Référence Rhum | Lu 610 fois
P

Pour celles et ceux qui ne la connaitraient pas encore, Chantal Comte, qui fut vigneronne, se consacre pleinement depuis plusieurs années à son métier de sélectionneuse de rhums, qu’elle exerce depuis maintenant plus de trente ans. Elle sélectionne des rhums d’exception, que nous attendons avec impatience chaque fois qu’une annonce est faite, et sur lesquels il est facile de se jeter les yeux fermés, tant ses anciennes sélections sont exceptionnelles.
Elle nous parle de son travail comme d’une pratique artistique, et nous explique pourquoi son cœur s’oriente vers certaines maisons plutôt que d’autres.

Parlons d’abord de ses deux rhums blancs AOC sortis il y a déjà quelques mois, la Cuvée Caribaea, et La Tour de l’Or 2016, sortis respectivement à 1.150 et 1.250 exemplaires, et du dernier Fighting Spirit Gold, produit à 6.000 exemplaires.
Il est rare que Chantal Comte sorte des rhums blancs. Depuis 35 ans qu’elle embouteille du rhum, seulement cinq cuvées sont sorties, en comptant ces trois-ci. Elle l’explique de cette manière :

A mes début, le rhum blanc ne m’intéressait pas. Pour moi, ce n’était qu’une base pour faire des cocktails. Ce n’était pas du tout mon truc. Je n’avais pas un grand respect pour le rhum blanc, sans doute parce qu’il n’y en avait pas qui m’avait convaincue comme ceux que j’ai sélectionnés à la distillerie du Simon.

Seulement cinq rhums blancs, et provenant tous, à l’exception du “Fighting Spirit Red”, de la distillerie du Simon en Martinique.

Avec le temps, j’ai compris pourquoi toutes mes sélections de rhums blancs venaient de la distillerie du Simon. C’est dû à leur aspect très iodé et salin, typique de cette partie de l’île. Cette typicité m’enchante. Quand je mets le nez dans ces rhums, ça me fait sourire.
Dans le Gold, on retrouve un peu ce qu’on trouvait dans le Red, que je n’arrive pas totalement à définir, mais qui le rend très jouissif, et qui s’exprime encore plus sur le Gold. C’est un produit que je recommande de boire pur, même s’il fera un ti’punch délicieux.
Je conseille également de le mettre au congélateur. Je trouve que ça optimise toutes les saveurs.

Et quand on lui parle des tendances du moment sur les rhums blancs, comme par exemple avec les sorties successives de rhums blancs mono variétaux...

Je ne me soucie pas de savoir si un rhum blanc est mono variétal ou non. Pour moi c’est purement marketing, et ça n’a pas l’influence qu’on veut bien nous faire croire sur le produit fini. Bien sûr le terroir est important, mais je qualifierai la proportion de l’importance de la canne utilisée et de sa distillation à environ 20/80%.
La qualité de l’eau utilisée pour la réduction est également très importante.
Je sélectionne des rhums blancs qui sont déjà distillés. Ce Fighting Spirit Gold, que j’ai sélectionné parmi 50 cuves, a été distillé en 2016, et faisait environ 70% en sortie de colonne. Je l’ai réduit à 50% avec de l’eau osmosée.

JPEG - 86.8 ko

Ce nouveau Fighting Spirit Gold, même s’il connait des similitudes avec la Cuvée Caribaea et La Tour de l’Or blanc, comme cet aspect iodé et salin, bénéficie en plus d’une très grande présence de la canne.
Il a été mis en bouteille dans le sud-ouest de la France, dans la région de Cognac (puisque l’AOC permet d’embouteiller le rhum blanc en France métropolitaine), le 10 avril dernier. Il possède une réelle puissance, due à son degré d’alcool, alliée à une belle douceur florale.

JPEG - 238.5 ko

La Cuvée Caribaea tend plus sur les fruits exotiques, mais toujours avec ce côté très iodé et salin. Pour chaque bouteille vendue (dont l’étiquette a été illustrée d’un dessin original du peintre naturaliste Cyril Girard), une partie des bénéfices de la vente sera reversée à l’association Caribaea Initiative, pour soutenir son action en faveur de la biodiversité et de l’éducation dans les Antilles.
La spécificité de La Tour de l’Or 2016 blanc, réside, quant à elle, dans sa réduction très lente effectuée sur deux années, avec des eaux déminéralisées.
Son degré d’alcool est, certes moins élevé que la Cuvée Caribaea, mais il s’exprime plus fougueusement et soulèvera des arômes plus épicés, mais toujours avec cette ligne directrice iodée et salée.

Si ces rhums blancs sont très appréciés par les amateurs et les collectionneurs ; ce qui attire notre attention en ce mois de mai, c’est l’annonce des sorties de rhums vieux sous le nom “La Tour de l’Or”. Il faut remonter à plus de deux ans en arrière pour trouver un rhum vieux au catalogue de Chantal Comte. Nous étions donc en attente de nouvelles annonces. C’est chose faite puisque deux "Tour de l’Or" viennent d’être annoncées en même temps.

Je n’ai fait aucune sélection depuis 2 ans, parce que je ne trouvais rien qui me convenait. Puis, en décembre dernier, je suis allée en Martinique et j’ai trouvé quelques pépites inattendues chez La Mauny.
J’ai travaillé il y a longtemps avec La Mauny de l’époque de Jean-Pierre Bourdillon, qui était l’âme de cette maison et qui en a fait une marque emblématique.
Pour ceux qui se souviennent encore des rhums de Sainte-Luce que j’ai diffusés il y a une vingtaine d’années, et qui ont laissé un grand souvenir, ils comprendront ce retour vers la Maison La Mauny, dont Daniel Baudin, le Maître de Chais, est un artiste de la distillation. C’est un homme formidable avec qui j’ai un très bon contact, et avec qui nous nous sommes bien compris du point de vue dégustation.
Je suis donc revenue avec 3 pépites, dont 2 sortent bientôt (fin mai), puisqu’elles sont actuellement mises en bouteille (fin avril). Il y aura donc La Tour de l’Or 2001 et La Tour de l’Or 2006
Deux tous petits tirages, en bruts de fûts, comme j’ai commencé à le faire il y a 35 ans.
Une 3e cuvée rare, dont je ne vous parlerai que lorsqu’elle sortira un peu plus tard dans l’année, en septembre, sera éditée en tout petit nombre elle aussi.

JPEG - 45.7 ko

Photo © Chantal Comte

Et les raisons pour lesquelles les sélections de Chantal Comte sont toujours excellentes, sont toujours les mêmes. Elle sait quand un rhum est bon à prélever et ne se soucie par des modes ou de la demande du consommateur.

Pour que ces bruts de fûts tiennent la route, il a fallu trouver un équilibre entre les arômes, l’alcool, la longueur en bouche... afin que ces rhums méritent d’être des bruts de fûts.
On ne peut pas seulement miser sur le degré d’alcool. Ça ne peut pas être que violence, sinon ce n’est pas intéressant.
Je ne sélectionne jamais de produit "fini". Par exemple, ces 2001 et 2006, je les ai sélectionnés 6 mois avant leur embouteillage. Il aurait donc été encore possible de les réduire ou de les retravailler. Mais si l’on compare un rhum avec une œuvre d’art, à un moment donné, si le chef-d’œuvre est là, il faut savoir s’arrêter et ne pas chercher à vouloir fignoler les détails, au risque de finir par avoir quelque chose de sans intérêt, et de tomber dans la caricature.
C’est différent de la démarche d’autres embouteilleurs qui cherchent au contraire à répondre à la demande des consommateurs. Moi, je veux juste que mes rhums me plaisent à moi. Et pourtant, j’ai plus de demande que ce que je peux fournir. Ça prouve que je suis sur la bonne voie. Je ne m’occupe ni du goût commun, ni des modes. Il aura fallu 35 ans pour le faire accepter, mais je pense qu’on tire maintenant le marché vers le haut.

JPEG - 73.8 ko

Fighting Spirit Gold
70cl / 50% / Distillerie Le Simon / 6.000 bouteilles / Mis en bouteille en 2017 / PVC 55€

Couleur : Cristallin, il est d’une transparence corustante et adamantine.
A nez : Il offre les caractéristiques appétissantes des deux précédents avec de petites touches iodées, salines, mais son côté floral est plus présent (fleurs de stéphanotis et de samana).
En bouche : Il s’habille de douceur miellée, veloutée, pour dompter la force de l’alcool avec des effluves de sucre de canne, de fruits et fleurs exotiques.

JPEG - 72.6 ko

La Tour de l’Or Rhum Blanc AOC Martinique
70cl / 46,04% / Distillerie Le Simon / 1.250 bouteilles

Au Nez : une attaque joyeuse d’arômes de mangue, de litchi, de miel, avec une touche mentholée rafraîchissante.
En Bouche : il se caractérise par une belle fraîcheur et des notes iodées intenses,
En Final : une palette aromatique subtile et épicée mêlant touches de vanille, de piment oiseau et de fleurs de campêche.

Cuvée Caribaea Rhum Blanc AOX Martinique
70cl / 50,16% Distillerie Le Simon / 1.150 bouteilles

Au Nez : Notes iodées avec une explosion florale exotique.
En Bouche : Il surprend par la force de l’alcool, aussitôt adoucie par une palette d’aromatique d’une surprenante richesse.
En Final : Beaucoup de fraîcheur appétissante de fruits exotiques

La Tour de l’Or 2001
70cl / 64,8% / Distillerie La Mauny / 1715 bouteilles / PVC 166€

Bouteille Oslo, bouchon liège naturel à tête.
Capsule en étain.
Vendu en caisse bois unitaire gravée

La Tour de l’Or 2006
70cl / 57,7% / Distillerie La Mauny / 2000 bouteilles / PVC 128€

Bouteille Oslo, bouchon liège naturel à tête.
Capsule en étain.
Vendu en caisse bois unitaire gravée

Instagram

Newsletter

Derniers commentaires

Dillon

Millésime 1967

Par bagouet | 20 novembre 2017
bonjour je souhaitais savoir si il y avait un site ou un catalogue pour connaître la valeur des rhums anciens (et notamment le dillon Old Nick). merci par (...)

Chauvet

Rhum Chauvet

Par pascal nogues | 7 octobre 2017
a quel prix est estime la bouteille ,vers quand l’ année est estime

Tartane / G. Hardy

Vieux

Par Référence Rhum | 11 septembre 2017
Joli cadeau. Je n’ai qu’un sample de celui-ci à la maison, et pour y avoir goûté, je dois dire qu’effectivement, c’est très bon. J’espère pouvoir m’en trouver une bouteille un de ces (...)

Newsletter

Inscrivez-vous...

pour être informé des mises à jour du site
et de son actualité.

Votre adresse mail ne sera transmise à aucun tiers !