Connexion / Inscription
[(|non)
Marques & Distilleries Le Blog Carte
] Menu

4 questions posées à...
Alexander Kong de la distillerie Worthy Park mercredi 20 septembre 2017, par gaetan81 | Lu 520 fois
R

Référence Rhum a posé quatre questions à différentes personnalités du monde du rhum, dans le seul but d’en savoir un peu plus sur ces rhums qui nous font tant rêver. C’est aujourd’hui Alexander Kong de la distillerie Worthy Park, qui répond à nos questions.

JPEG - 306.1 ko

En deux mots, quel est votre rôle au sein de Worthy Park, et comment êtes-vous arrivé à ce poste ?
Je suis responsable des ventes à l’exportation chez Worthy Park. Je suis rentré dans la compagnie il y a maintenant deux ans. J’ai fait mes études à l’université de Guelph dans l’Ontario au Canada, où j’ai suivi un cursus lié aux affaires commerciales et financières et gestion hôtelière. Par la suite, j’ai fait des stages et ai travaillé dans la gestion hôtelière dans tout le Canada, les États-Unis, les îles Turques-et-Caïques et la Jamaïque. Mon expérience, mes compétences et ma personnalité, m’ont permis d’exceller dans le monde du rhum.

JPEG - 601.3 ko

Quel est le rhum dont vous êtes le plus fier aujourd’hui et pourquoi ? Pouvez-vous dire qu’elle a été le procédé de fabrication et nous parler un peu de son histoire ?
Nous continuons de penser que nous sommes "nouveaux" dans le monde du rhum, même si cela fait déjà 12 ans que nous distillons à nouveau du rhum depuis la construction de la nouvelle distillerie.
Actuellement, nous sommes ravis du succès que rencontre notre marque “Rum-Bar” surtout avec le “Gold” âgé de 4 ans ; mais je suis surtout très fier de notre nouvelle gamme “Worthy Park Estate” qui devrait sortir cette année. Cette sortie, très attendue, provient de nos stocks les plus anciens.
Worthy Park a été créée en 1670, et seulement trois familles ont possédé la propriété sur les 347 ans d’histoire. La famille Clarke a possédé et travaillé chez Worthy Park depuis 1918, et nous attendons avec impatience de fêter le 100e anniversaire l’année prochaine.

JPEG - 140 ko

Chez Worthy Park, nous sommes l’un des seuls producteurs propriétaire sur le domaine. Nous nous trouvons à 366 mètres au-dessus du niveau de la mer et sommes assis sur 10000 hectares de terrain avec environ 4000 hectares consacrés à la culture de canne à sucre.

JPEG - 200.1 ko

Notre usine de production de sucre a commencé une production commerciale en 1720 et a continué sans relâche jusqu’à ce jour.
Nous produisons principalement du sucre brun, et nous sommes l’usine la plus productive de la Jamaïque sur les 50 dernières années. Une nouvelle usine de conditionnement a vu le jour cette année, ce qui fait que nous pouvons embouteiller nous-mêmes notre production, au lieu de simplement produire du vrac pour les raffineurs.
La mélasse, qui est un sous-produit de la production de sucre, est envoyée à la distillerie et utilisée dans notre production. Toutes les mélasses que nous utilisons proviennent de notre usine de sucre. Nous avons un excès de mélasse qui, lui, est vendu aux autres distilleries jamaïcaines.

JPEG - 152.4 ko

La toute première distillation chez Worthy Park s’est faite en 1741, devançant toutes les distilleries jamaïcaines existantes. Nous avons arrêté la distillation en 1960, en accord avec le Spirits Pool, à cause d’une surproduction de rhum jamaïcain. Cependant, Gordon Clarke (directeur général de Worthy Park) a convaincu sa famille de l’importance de continuer de produire du rhum. En 2004, les travaux ont commencé et nous avons fait notre première distillation en juillet 2005.
Nous utilisons trois différents types de levures dans notre processus de fermentation :
une levure sèche active, une levure que nous produisons nous-mêmes, et une levure sauvage indigène.
En fonction du type de rhum que nous voulons, nous utilisons des procédés de fermentations différents. Ce qui peut faire varier la fermentation de 30 heures à 3 semaines.
Nous avons un Copper Pot-Still en cuivre, conçu par Forsyth en Écosse. Il est conçu comme un alambic traditionnel jamaïcain, donnant du corps et une âme au rhum.

JPEG - 311.4 ko

Tout notre vieillissement se fait actuellement dans des fûts ayant contenu du bourbon américain.
L’assemblage et l’embouteillage se déroulent également à la distillerie, ce qui fait que nous maitrisons la production du champ à la bouteille.

JPEG - 283.2 ko

Quel rhum de votre gamme se vend le mieux ? Et où en est le marché international pour Worthy Park ?
Localement, nos meilleures ventes de rhum sont réalisées avec le Rum-Bar White Overproof. A l’international, cela dépend vraiment du marché, mais nous avons vu une forte croissance sur nos trois références Rum-Bar, étant donné qu’elles sont bien reçues par la communauté des barmans, mais aussi des amateurs de rhum tout autant que des consommateurs lambda.
Nous vendons dans 15 pays autres que la Jamaïque, et la liste s’allonge chaque mois : Barbade, Bahamas, Bermudes, Caïman, Dominique, Angleterre, France, Italie, Danemark, Pays Bas, Allemagne, Grèce, Suède, Chine et Hong Kong….

Comment expliquez cette pénurie de canne à sucre cette année ? Avez-vous déjà pris des mesures pour y palier ?

Malgré tout ce que Worthy Park a dû affronter en plusieurs centaines d’années, la distillerie a survécu et a toujours su faire face.
Actuellement, il n’y a plus que 5 usines de production de sucre en Jamaïque et nous n’avons pas l’intention de fermer. La production de sucre chez Worhty Park est la référence dans l’efficacité et dans la rentabilité, donc nous sommes bien partis pour vivre en accord avec notre promesse. Nous avons survécu à trois années de sécheresse entre 2013 à 2016. Cela n’a pas été sans conséquence, mais, aujourd’hui, la production est de retour au niveau le plus haut.

Ultime question, parlons du prochain embouteillage de Worthy Park, pouvez-vous nous dire en quoi il est différent des rhums actuels ?
Nous avons commencé à faire vieillir notre rhum dès lors que nous avons relancé la production en 2005, ce qui nous donne maintenant des rhums âgés de 12 ans. Cette année, nous prévoyons donc de lancer notre gamme de produits sous le nom "Worthy Park Estate ", avec certains des plus vieux rhums que nous avons en stock.

JPEG - 96.9 ko

En complément de ces produits haut de gamme, nous expérimentons des vieillissement en ex fûts de Sherry et ex fûts de vin.
Depuis 2005, nos efforts ont été concentrés sur la fabrication et la vente de rhum en vrac, et le développement de notre marque sur le marché jamaïcain. Donc, même si nous sommes de retour dans le monde du rhum depuis 12 ans, les deux dernières années nous ont permis de revenir sur la scène internationale.
Bien sûr, dans tous les cas nous avons dû laisser le rhum vieillir !!

Propos recueillis par Gaétan Dumoulin

Le site internet de la distillerie :
www.worthyparkestate.com

Instagram

Newsletter

Derniers commentaires

Chauvet

Rhum Chauvet

Par pascal nogues | 7 octobre 2017
a quel prix est estime la bouteille ,vers quand l’ année est estime

Tartane / G. Hardy

Vieux

Par Référence Rhum | 11 septembre 2017
Joli cadeau. Je n’ai qu’un sample de celui-ci à la maison, et pour y avoir goûté, je dois dire qu’effectivement, c’est très bon. J’espère pouvoir m’en trouver une bouteille un de ces (...)

AH Riise

X.O. Reserve "Sauternes Cask"

Par Justin | 10 septembre 2017
Hello la clique, voici mon avis sur la quille ne question. petit bijoux danois. Proche de l’or dans le godet. On est loin d’un rhum traditionnel et on s’approche d’une liqueur ou d’un alcool de (...)

Newsletter

Inscrivez-vous...

pour être informé des mises à jour du site
et de son actualité.

Votre adresse mail ne sera transmise à aucun tiers !